Poster un commentaire

Bill Bernbach : le pape de la publicité.

Pour certains ce grand publicitaire n’évoquera rien, pour d’autres on résumera sa carrière par « Volkswagen ».

En quelque mot, Bill Bernbach est né le 13 août 1911 à New York. Après avoir servi pendant la seconde guerre mondiale,  il devient ensuite le co-fondateur de la célèbre agence de publicité Doyle Dane Bernbach plus connu sous le nom de DDB aujourd’hui.  D’une créativité sans fin, on juge parfois ces campagnes à contre pied de celles réalisées à l’époque. Il est aujourd’hui reconnu comme étant un des publicitaires ayant participé à la révolution de la créativité et la publicité des décennies 1960 et 1970.

Nous sommes en 1959 et Volkswagen décide alors de faire appel à une agence pour développer ses ventes. A l’époque, DDB ne s’en vente pas, parce que rien n’est assez beau et grand pour l’Amérique. N’oublions pas que les Etats-Unis possédaient une importante hégémonie et une grande estime de soi à la sortie de la guerre. D’autant plus que la voiture est jugée petite, laide et Allemande qui plus est ! Le concepteur-rédacteur de DDB annonce même à l’époque “Nous allons devoir vendre une voiture nazie dans la plus grande ville juive du monde”. Pourtant les Américains se l’arrachent par millions.

La première publicité sort quelques mois après la commande. Son aspect ? Effrayant, aujourd’hui. Une accroche sans fin, un rédactionnel de la taille d’un roman ! Pourtant le procédé était jugé révolutionnaire et attractif à l’époque. S’ensuivent d’autres publicités sous forme d’affiches plus attrayantes cette fois et un premier spot télévision où l’on ne voit absolument rien et qui fait affreusement grincer les dents tellement le bruit est insupportable. Pourtant, cette dernière participe massivement à l’augmentation des ventes de Volkswagen.

Ces affiches et spot incarnent le début d’une publicité à la création intelligente et à la fois décalée. Enfin, on sort de la simple publicité purement informative et on entre dans l’ère d’une campagne avec un état d’esprit.

Lorsque qu’en 1997, le magazine “Advertising Age” fit un classement des meilleures campagnes de tous les temps (A partir d’un sondage réalisé auprès de 97 personnalités de la publicité, de l’industrie et de l’éducation), c’est la campagne “Think small” qui arriva en tête.

Bien sûr Bill Bernbach connaît d’autres succès, je vous laisse déguster ces vieilles et exceptionnelles publicités…

Pour les chaussettes Burlington qui ne glisse pas ! (héhé très important)

Ou encore pour la marque Aka Seltzer :

sources : http://www.stratégies.fr; http://www.publigeekaire.fr; http://pubenstock.wordpress.com.

Camille D.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 36 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :